Homéopathie et allaitement : l’intérêt du traitement homéopathique

La grossesse et l’allaitement sont une période où l’utilisation de médicaments peut influencer le développement du fœtus ou déjà dans la période de la vie extra-utérine.

C’est pourquoi les médecins doivent s’assurer que les médicaments qu’ils donnent aux femmes enceintes ou allaitantes sont sécuritaires.

Le médicament homéopathique est efficace et sans danger pendant la grossesse et pendant l’allaitement. Cependant, tous les problèmes pouvant survenir pendant l’allaitement ne doivent pas être résolus par l’homéopathie ou d’autres médicaments.

L’homéopathie pendant l’allaitement

L’allaitement provoque souvent des problèmes chez la mère liés à la quantité ou à la quantité du lait, ou encore à l’apparition de crevasses au niveau des mamelons. Dans ce cas :

  • ricinus peut augmenter la sécrétion de lait ;
  • calcarea carbonica, peut résoudre une sécrétion excessive ;
  • phytolacca, agira favorablement sur l’obstruction mammaire et ses conséquences ;
  • calcarea carbonica, Pulsatilla ou Lac caninum, peuvent être très utiles au sevrage.

Traitement de l’allaitement et de l’homéopathie délaissée

Ces dernières années, au profit de la lactation artificielle, on observe un nouveau retour à l’allaitement qui, logiquement, est le moyen idéal d’alimentation du nouveau-né.

Sa composition évolue naturellement au fil des jours en fonction des besoins du bébé et transmet l’immunité maternelle, c’est-à-dire ses anticorps, qui protègent ainsi l’enfant.

Chez la mère qui allaite, l’utérus se normalise plus rapidement. De plus, si vous prenez un excès de poids pendant la grossesse, il vous est désormais plus facile de reprendre votre poids normal.

Il existe un certain nombre de médicaments homéopathiques utiles pour une montée de lait insuffisante et en cas de problèmes locaux au niveau des seins.

A lire aussi :  Des idées pratiques pour la coiffure de sa petite fille !

Carence en lait

La maman doit savoir qu’il existe des aliments qui influencent la montée et la sécrétion de lait :

  • les lentilles, les marrons, le poisson, la bière, semblent jouer un rôle très important dans la montée du lait ;
  • les radis, le chou et l’ail donnent un mauvais goût au lait ;
  • le persil, consommé en grande quantité, semble diminuer et même couper la montée du lait.

AGNUS CASTUS : il est utile pour les jeunes mamans qui présentent une insuffisance de lait associée à un état dépressif réactif à l’accouchement. Prenez Agnus castus 7 CH, 5 granules, 3 ou 4 fois par jour.

Pléthore mammaire

Lorsque l’enfant tète de façon irrégulière ou lorsque la montée de lait est excessive, il se produit un phénomène de pléthore ou de stagnation mammaire.

  • BELLADONNA : elle est indiquée lorsque le patient a des douleurs locales vives. Prenez Belladonna 9 CH 5 granules toutes les heures jusqu’à ce que vous remarquiez une amélioration ;
  • BRYONIA : correspond aux seins infarcis et lourds. Prendre Bryonia 5 CH, 5 granules 3 ou 4 fois par jour ;
  • APIS MELLIFICA : elle survient lorsque les seins sont douloureux et gonflés. Prendre Apis 9 CH, 5 granules 4 fois par jour.

Ces médicaments sont efficacement complétés par des actions locales telles que l’application de compresses chaudes et l’extraction de l’excès de lait et le jeter.

Fissures dans les seins

Elles sont douloureuses et obligent parfois la mère à arrêter l’allaitement. Les médicaments homéopathiques associés à des mesures locales rendent un excellent service dans cette pathologie.

  • GRAPHITES : il est indiqué lorsque la sécrétion des crevasses est épaisse et jaune comme du miel. Prendre 5 granules de Graphites 15 CH, 3 fois par jour ;
  • NITRICUM ACIDUM : correspond à une fissure très nette, telle que réalisée avec un instrument coupant. Prendre Acide nitrique 7 CH, 5 granules 3 ou 4 fois par jour.
A lire aussi :  Des idées pratiques pour la coiffure de sa petite fille !

Ces deux médicaments sont utilement complétés par :

  • avant l’allaitement, le mamelon est nettoyé avec une compresse imbibée d’eau minérale. Une fois que vous avez allaité, appliquez une compresse imbibée d’alcool à 45 degrés et de glycérine, à parts égales ;
  • en cas de crevasses, appliquer la pommade sur le mamelon. Recouvrir de gaze. N’oubliez pas de bien nettoyer la tétine avant de recommencer la tétée pour retirer la pommade ;
  • évitez d’appliquer une pommade antibiotique, qui ne résoudra pas le problème.

Enfin, il convient de noter que l’homéopathie est également très efficace et sans danger pour les nourrissons, qui ont tendance à réagir de manière extraordinaire au traitement homéopathique.