Huile de Monoï et bronzage : comment faire pour avoir un joli teint ?

Passer des vacances en bord de mer est le moment idéal pour faire des séances de bronzage. Le teint halé est souvent synonyme de bonne mine et on aimerait bien le garder longtemps. À Tahiti, on utilise depuis des siècles l’huile de Monoï pour hydrater sa peau et ses cheveux, mais également pour avoir un joli teint.

Cependant, une très grande exposition au soleil peut non seulement entraîner des brûlures, mais encore dans des cas plus graves des cancers de la peau. On peut avoir un effet bonne mine sans pour autant prendre des risques inutiles, il suffit juste de savoir s’y prendre.

L’huile de Monoï, qu’est-ce que c’est ?

L’huile de Monoï est une huile végétale qui est fabriquée en Polynésie et plus précisément à Tahiti. Elle est obtenue grâce à la macération des fleurs de tiaré dans l’huile de raffiner de coprah. C’est une huile qui a une très bonne odeur assez caractéristiques et qui est souvent utilisée brutes ou dans des cosmétiques.

Elle est utilisée pour nourrir la peau et les cheveux, mais également pour avoir un teint halé, elle permet aussi de garder son bronzage le plus longtemps possible. L’huile de Monoï a beaucoup de vertus, mais il faut savoir l’utiliser pour en tirer profit au maximum, d’ailleurs beaucoup d’idées reçues circule sur l’huile de Monoï et son utilisation.

Il faut respecter certaines règles pour pouvoir avoir un joli bronzage et ne pas finir avec des problèmes de peau.

Quelles sont les choses à savoir avant d’utiliser l’huile de Monoï ?

Le bronzage est une réaction normale de la peau qui cherche à se protéger du soleil en produisant plus de mélanine. C’est généralement dû à une réaction inflammatoire dans les cellules de la peau et c’est loin d’être une bonne chose. L’exposition prolongée au soleil est très mauvais pour la peau parce que cela peut causer :

  • des coups de soleil ;
  • des cloques ;
  • le vieillissement précoce de la peau.
A lire aussi :  Le peeling naturel : trouver le masque idéal pour votre peau

Des expositions prolongées au soleil peuvent aussi à la longue provoquer des cancers. L’huile de Monoï est reconnue pour donner un beau teint halé, mais elle n’est en aucun cas capable de protéger contre les rayons UV. C’est d’ailleurs pour ça qu’il vaut mieux se protéger du soleil avec un écran total, en particulier lorsque celui-ci tape fort. Il faut savoir que la plupart des protections solaires ne peuvent pas protéger à 100% contre les rayons du soleil, et donc on peut toujours bronzer, mais moins vite.

C’est là que l’on peut utiliser l’huile de Monoï, tous simplement par ce qu’elle permet de bronzer plus rapidement et plus longtemps. Cependant, il faut prendre quelques petites précautions avant d’utiliser cette fameuse huile pour avoir un meilleur résultat.

Comment utiliser l’huile de Monoï ?

Maintenant que nous avons vu l’importance de protéger sa peau contre le soleil, nous allons voir comment faire pour avoir un teint halé malgré tout avec l’huile de Monoï. Il faut savoir que l’huile de Monoï est en réalité une huile comme les autres. Lorsqu’elle est appliquée sur la peau juste avant une exposition au soleil, elle produit un effet de “friture” qui va concentrer les rayons UV et causer des coups de soleil et même des cloques.

Elle n’est en aucun cas une protection adéquate contre le soleil, bien au contraire. Même les Tahitiennes ne s’en mettent jamais avant de passer une journée au soleil, elles ne l’utilisent qu’après. L’huile de Monoï est très bonne pour hydrater la peau et ne doit être utilisée que comme un après-soleil. Avec un peu de persévérance, on peut obtenir une belle peau dorée malgré les protections solaires.

A lire aussi :  Activateurs de bronzage : comment agissent ces produits ?

Il faut faire attention à utiliser une huile de Monoï authentique. Il est assez facile de les reconnaitre. Le flacon doit contenir une étiquette avec Monoï de Tahiti ainsi que AO, qui veut dire appellation d’origine. La composition de l’huile doit inclure cocos nucifera et gardenia tahitensis, si on ne les retrouve pas dans les compositions des flacons, alors ce n’est pas une huile de Monoï pur jus.

Pour finir, il vaut mieux éviter les huiles qui ont des appellations comme huile au Monoï, huile végétale 100% Monoï ou huile au Monoï bio. Tous ces labels, sans exception, sont indicateurs que ce ne sont pas de vraies huiles de Monoï.